Bêtes et méchants

Quand tu fais de la musique, que tu fumes en public
Y’a toujours un con qui flippe, qui te traite de beat nick
M’ont toujours fait marrer les moutons raisonnables
Qui bêlent, qui bêlent, planqués dans leurs étables

Les humoristes provoquent et les caricaturistes
Reçoivent les menaces des fondamentalistes
Qui au nom de Dieu, au nom du Coran
Avec beaucoup d’humour font péter femmes et enfants

Alors je prends mon pinceau que je trempe dans la peinture
Je vais faire un écriteau que j’accroch’rai sur le mur
Devant l’entrée de l’humanité
Vous êtes chez les hommes et nous sommes…

Bêtes et méchants, attention, attention, attention bêtes et méchants
Bêtes et méchants

Là haut dans nos montagnes les vaches profitent des alpages
Quand l’herbe vient à manquer on les change de pâturages
Chez les hommes c’est pas pareil, quand y a plus rien à brouter
Ils viennent du soleil, on les traite d’étrangers

Tu bouffes, tu bouffes pas, quoi qu’il arrive, tu crèves
Y’en a qui ont pas l’choix, y’en a d’autres qui font la grève
Puis si tu bouffes kasher, on profane ton cim’tière
Quand tu bouffes pas d’porc, trop souvent t’es mort

Alors je dégaine mon stylo, je dois vider les ordures
Je cherche mes mots, je ne trouve que des injures
Pour qualifier l’humanité
Et ses bêtes de sommes, les hommes

Bêtes et méchants…

Pendant la deuxième guerre, mieux vaut pas porter d’étoile
Aujourd’hui c’est le contraire, c’est le shérif qui régale
Partout des militaires, mais où est l’axe du mal
Quand c’est bronzé, c’est pas clair, c’est différent, c’est pas normal

Alors je prépare mon sac, je prends ma guitare
Cette fois j’en ai ma claque, c’est décidé je me barre
Mais pour aller où, moi aussi je suis fou
Je ne suis en sommes, qu’un homme

Bêtes et méchants…