Cause toujours

Allez viens, allons au bistrot pour prendre l’apéro
Retrouver les copains, oui ça fait toujours du bien
Mais manque de bol aujourd’hui, y a l’autre qui se dit
D’extrême gauche, il m’ennuie avec ses grandes théories

L’est persécuté, par toute l’humanité
Il a surtout l’air bourré, commence tous à nous gonfler
Il a sans doute raison avec ses slogans à la con
Mais moi je fuis les troupeaux de gauche, de droite ou de là-haut

Cause toujours mon pote, j’mange pas d’ce pain là. No !

Gaston me dit, ce soir au stade ils ont dressé les barricades
Les rouges reçoivent les verts et leur lot de supporters
Je n’ai rien contre le football, mais ces cons ne sont pas drôles
Ils sont prêts à tuer pour un seul but encaissé

Que fout Che Guevara en face de ces croix-gammées
Entre toi et moi, c’est les mêmes des deux côtés
Imbéciles et fachos, allons voir ce match au bistrot
Moi je fuis les troupeaux de gauche, de droite ou de là-haut

Cause toujours mon pote, j’mange pas d’ce pain là. No !

Enfin, je rentre à la maison, je suis rond comme un ballon
Quand Dieu sonne à ma porte sous forme de moutons qui colportent
Je reçois d’une grimace, les deux premiers d’la classe
Qui me rejouent le numéro « Jésus Christ super-héros »

Ma foi, ça tombe bien, j’ai soif mais je n’ai plus rien
Peut-il descendre de là-haut pour recharger mon frigo
Pour un dernier p’tit verre, je veux bien brûler en enfer
Mais rejoindre les troupeaux de gauche, de droite ou de là-haut

Cause toujours mon pote, j’mange pas d’ce pain là. No !